Bruno Palier

  • La réforme des retraites portée par le gouvernement Philippe ne vise pas tant à créer un système universel - tout le monde est déjà couvert par un régime obligatoire depuis 1971 - qu'à en unifier les règles. Mais en quel sens et pour quoi faire ?
    Bruno Palier rappelle qu'il existe plusieurs systèmes de retraite, qu'ils ont une histoire et que le choix d'un modèle est aussi politique : il implique des arbitrages importants en matière de redistribution entre les générations, entre les hommes et les femmes, entre les groupes sociaux. Il donne ainsi à entendre les non-dits de ces arbitrages et à comprendre l'importance des choix de la mise en oeuvre effective d'un régime par points.

  • Agences régionales de santé, franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance-maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (États-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande-Bretagne, Suède) ?
    Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs, souvent contradictoires, que Bruno Palier analyse dans cet ouvrage : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l'égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels. Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l'idée d'une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs

  • Comme partout en Europe depuis vingt ans, les réformes des retraites se succèdent en France. Longtemps absentes des débats français, les références aux cas étrangers deviennent courantes. Comment situer la France par rapport à ses voisins ? Que font précisément les autres en matière de retraite ? L'analyse des réformes menées ailleurs peut-elle fournir des pistes et des leçons pour les réformes françaises ?
    En dressant un tableau clair des différents systèmes de retraites et des contenus des réformes, cet ouvrage expose la convergence de tous vers un nouveau modèle de retraite, moins redistributif, moins généreux et qui donne une part croissante aux retraites privées financées par capitalisation. Il annonce les enjeux à venir en matière de retraite : la montée des inégalités entre générations et entre retraités, les difficultés à travailler réellement assez longtemps pour bénéficier d'une retraite à taux plein, la nécessaire régulation des fonds de pension.

  • Depuis plus de quinze ans, les réformes des retraites se multiplient en Europe.
    En France, deux réformes sont intervenues en 1993 et 2003. Cet ouvrage parfaitement à jour, dresse un tableau clair des différents systèmes de retraites et des contenus des réformes, expose la convergence des évolutions vers un nouveau modèle de retraite moins redistributif, moins généreux, qui donne plus d'importance aux retraites privées financées par capitalisation.
    Bruno Palier est chercheur au CNRS, Centre d'études de la vie politique française (Cevipof). Il a publié Gouverner la sécurité sociale (PUF, 2002).

  • Comme partout en Europe depuis vingt ans, les réformes des retraites se succèdent en France. Longtemps absentes des débats français, les références aux cas étrangers deviennent courantes. Comment situer la France par rapport à ses voisins ? Que font précisément les autres en matière de retraite ? L'analyse des réformes menées ailleurs peut-elle fournir des pistes et des leçons pour les réformes françaises ?
    En dressant un tableau clair des différents systèmes de retraites et des contenus des réformes, cet ouvrage expose la convergence de tous vers un nouveau modèle de retraite, moins redistributif, moins généreux et qui donne une part croissante aux retraites privées financées par capitalisation. Il annonce les enjeux à venir en matière de retraite : la montée des inégalités entre générations et entre retraités, les difficultés à travailler réellement assez longtemps pour bénéficier d'une retraite à taux plein, la nécessaire régulation des fonds de pension.

  • Agences régionales de santé, franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail. Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance-maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (Etats-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande-Bretagne, Suède) ? Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs souvent contradictoires que cet ouvrage analyse : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l'égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels.
    Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l'idée d'une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs.

  • Agences régionales de santé, franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (Etats-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande-Bretagne, Suède) ? Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs souvent contradictoires que cet ouvrage analyse : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l'égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels. Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l'idée d'une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs.

  • La collection "Le lien social", dirigée par Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS, propose des essais d'interprétation sociologique, historique et économique des sociétés contemporaines. Elle a pour ambition de s'appuyer sur les méthodes et les moyens techniques des sciences sociales, sans renoncer pour autant à la réflexion philosophique sur le sens des expériences vécues et l'interprétation des évolutions globales de la société.

  • L'investissement social vise à faire face aux évolutions des risques sociaux, à mieux préparer et accompagner les individus tout au long de leur parcours de vie afin d'avoir moins à réparer si le risque survient. S'appuyer sur cette nouvelle orientation permettrait, dans le cadre des réformes de la protection sociale, de compléter les objectifs et les instruments de notre système sur plusieurs points : accueil de la petite enfance, conciliation vie professionnelle/vie familiale, investissement dans la jeunesse, valorisation de la prévention et optimisation du parcours de soins. L'enjeu est d'instaurer un cercle vertueux, permettant de limiter les dépenses sociales et d'accroitre les ressources en favorisant le travail de tous dans les meilleures conditions.

  • Ce livre analyse l'ensemble des évolutions et des réformes du système français de protection sociale de 1945 à 2005, qui, depuis le début des années 80, est appelé à s'adapter au nouveau contexte économique et social. Un livre fondamental pour comprendre la nécessaire évolution de notre système de protection sociale.


    Table des matières

    Introduction

    Première partie : Questions de méthodes et d'approches

    I -- Comprendre les transformations d'un système de protection sociale : L'Etat-providence entre régime et répertoire -- Les analyses classiques du développement des Etats-providence -- Le poids des institutions, le rôle des idées dans les réformes actuelles

    Deuxième partie : Le cheminement historique de la protection sociale en France

    II -- La sécurité sociale de 1945, l'empreinte originelle : Assistances, assurances et sécurité sociale -- Les caractéristiques institutionnelles issues du plan français de sécurité sociale -- Le répertoire français de protection sociale de l'après-guerre

    III -- L'expansion du système français de protection sociale : La généralisation de la sécurité sociale -- La protection sociale des Trente glorieuses

    Troisième partie : Sauver ou adapter la sécurité sociale

    IV -- Redresser les comptes de la sécurité sociale : De nouvelles politiques -- Des changements limités

    V -- Maîtriser l'évolution des dépenses sociales : Un nouveau contexte -- Du traitement social à l'activation des chômeurs français -- Préserver l'avenir des retraites ? -- L'impossible maîtrise des dépenses de santé -- L'évolution contrôlée des prestations familiales -- Une nouvelle branche pour la Sécurité sociale ? L'allocation personnalisée à l'autonomie -- L'adaptation de la Sécurité sociale aux nouvelles contraintes économiques

    Quatrième partie : Changer le système français de protection sociale

    VI -- Lutter contre l'exclusion : La remise en cause de l'efficacité sociale du système -- Vers une nouvelle citoyenneté sociale ? -- De l'insertion aux incitations

    VII -- Réduire les charges sociales : La bataille des charges -- La fiscalisation du financement de la protection sociale

    VIII -- Clarifier les responsabilités : La crise de management -- Un Etat plus fort -- Entre étatisation et refondation, la nouvelle répartition des pouvoirs

    Conclusion -- Annexes -- Bibliographie -- Index

  • Agences régionales de santé, franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l´assurance maladie continue d´exister. Peut-on maîtriser l´augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (États-Unis, France, Allemagne) que dans d´autres (Grande-Bretagne, Suède) ?
    Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs souvent contradictoires que cet ouvrage analyse : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l´égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels. Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l´idée d´une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs.

  • Franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (États-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande- Bretagne, Suède) ? Bruno Palier est chercheur au CNRS, Centre d'études de la vie politique française (Cevipof). Il a publié Gouverner la sécurité sociale (PUF, 2002).

  • Franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (Etats-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande-Bretagne, Suède) ? Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs souvent contradictoires que cet ouvrage analyse : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l'égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels. Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l'idée d'une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs.

  • Cet ouvrage vise à faire le point sur les développements de l'État-providence en Europe depuis son origine jusqu'aux réformes les plus récentes. Il s'agit de comprendre à la fois les différences entre les systèmes de protection sociale européens, et leurs évolutions.
    Pour ce faire, l'ouvrage souligne qu'il convient d'analyser les fonctions sociales, économiques et politiques de chaque système de protection sociale et les resituer dans leurs contextes nationaux. Il dégage trois grandes familles de protection sociale, et quatre grandes phases d'évolution : l'émergence des systèmes au XIXe siècle, leur expansion dans les trente années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, marquée par une grande complémentarité entre politiques économiques keynésiennes, et expansion des programmes de protection sociale ; la période de remise en cause des systèmes traditionnels de protection sociale, du fait des changements économiques et sociaux profonds de la fin du XXe siècle, mais aussi de la domination d'une nouvelle pensée économique, néo-classique, qui débouche sur des politiques néo-libérales visant à réduire l'État-providence et développer des protections sociales privées.
    L'ouvrage analyse en détail comment les différents régimes de protection sociale se sont ajustés à ces nouveaux contextes (économiques sociaux et idéologiques) et analyse quels sont les succès et échecs. Après avoir analysé les évolutions de chaque régime de protection sociale, il analyse en détail les principales réformes des retraites et des systèmes de santé. Le dernier chapitre souligne que, depuis le début du XXIe siècle, un nouveau modèle de politiques sociales est proposé, fondé sur l'investissement social, qui propose de donner de nouvelles fonctions économiques et sociales à la protection sociale, en se centrant sur les femmes et les enfants, et en se tournant vers la préparation de l'avenir.
    Bruno Palier est chercheur du CNRS au Centre d'études européennes de Sciences Po. Il est auteur, entre autres, de deux " Que sais-je ? " La réforme des retraites (2003), La réforme des systèmes de santé (2005), et dans la collection " Quadrige ", Gouverner la sécurité sociale (2006).

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • Le système français de protection sociale a permis de consolider la cohésion sociale, de lutter contre la pauvreté et d'amortir les effets dévastateurs de la crise actuelle. Mais, bâti sur le modèle d'un homme chef de famille ayant à charge femme et enfants, il entérine les inégalités entre les sexes et néglige, voire pénalise, les évolutions de carrière.

    Dessinant une nouvelle architecture pour la protection sociale, ce livre montre qu'il est urgent et possible de refonder ce système. Sa métamorphose doit s'appuyer sur l'exigence d'égalité des sexes, sur l'accompagnement de carrières diversifiées et sur l'investissement social en amont, en faveur des enfants et des jeunes, afin de garantir à chacun-e le droit à une vie personnelle et professionnelle de qualité.

    Cette seconde génération de droits sociaux combineprotection et promotion sociale pour toutes et pour tous, afin de construire une société de semblables.

  • Gathering among the best European specialists of welfare state comparisons, this book organises comprehensive and up to date information on European welfare state reforms in an analytical framework which allows a new approach to social policy changes. Demonstrates that, contrary to the common view, 'Bismarckian' welfare states have changed significantly Contains long term but also very accurate data and perspective beginning from the 1980s and up to the most recent reforms Speaks to two literatures: the one on welfare state, social policies and welfare state reforms; the other to the political science literature on changes, path dependency and incremental changes Organises comprehensive and up to date information on European welfare state reforms in an analytical framework Includes contributions from the best specialists of the field, including members of the European academic community of social policy comparativists

  • Qu'est-ce que l'européanisation ? Cet ouvrage questionne ce phénomène à la lumière des politiques européennes intergouvernementales (enseignement supérieur et justice) et des politiques nationales (politique étrangère et de sécurité, politique de défense et politique sociale). Il aborde aussi la question sous l'angle de la construction d'instruments d'action publique (benchmarking, gender mainstreaming et Méthode Ouverte de Coordination), de la participation des acteurs non étatiques ou encore des stratégies locales de promotion identitaire.

  • Le thème de la réforme est aujourd'hui devenu une figure incontournable des discours politiques et de l'action publique. Autour de nombreuses études de cas et questionnements théoriques, ce recueil propose de contribuer à l'analyse du changement dans l'action publique par la comparaison.

  • Voici un tableau complet des mutations intervenues en France depuis vingt-cinq ans.
    Loin d'accréditer la thèse d'un pays incapable de se réformer il révèle que la France a connu de profondes transformations économiques. sociales et politiques au cours des décennies récentes Où en est-on du dirigisme économique ? Du modelé social républicain ? De l'Etat tout-puissant ? Quelles sont les causes de la crise politique que traverse la France confrontée depuis dix ans à une succession de séismes électoraux, de manifestations, de grèves, d'émeutes ? Trois conclusions principales se dégagent.
    Le marché, l'ouverture, la concurrence, le pluralisme ont partout gagné du terrain. Ces changements très progressifs souvent silencieux, n'ont pas été portés par une vision d'ensemble. Cet écart entre I ampleur des changements accomplis et le peu de visibilité politique de leurs étapes permet de comprendre la crise politique que connaît cette France en mutation. Fruit dune collaboration entre le Center for European Studies de l'Université Havard et Sciences Po Paris ce livre conjugue les analyses sur la France de chercheurs français et américains au-delà des débats médiatiques.

empty