André Diniz

  • "La prison, la solitude et l'angoisse dans le Nordeste rural des années 20. João Miguel est un homme quelconque et sans histoire qui assassine un homme, sous l'effet de l'alcool. Jeté en prison, il est ballotté dans les engrenages incompréhensibles de la justice.
    Privé de liberté, il découvre la solitude, l'angoisse, l'incertitude du destin, la jalousie. Fatalisme, hasard, injustice : ce huis clos est le roman de la solitude humaine mais c'est aussi un roman social. La vie d'une prison dans une petite ville du Nordeste, la psychologie des prisonniers sont analysés avec une finesse remarquable. Un chef d'oeuvre et roman fondateur du régionalisme.
    ""João Miguel est le meilleur livre de Rachel de Queiroz"" dit Jorge Amado.
    "

  • Cette bande dessinée raconte la vie de Mauricio Hora, photographe devenu célèbre grace à ses photos de la favela, et celle des habitants de la première favela du Brésil...

empty