Alberto Toscano

  • Italie 1943. Des personnes de bonne volonté disent « non » à la barbarie nazi-fasciste des persécutions raciales et des déportations. Parmi elles, Gino Bartali, un célèbre cycliste, refuse cette compromission au nom de ses idéaux et de sa foi catholique.
    Alberto Toscano nous fait partager l'incroyable destin de ce grand sportif, et revivre les moments dramatiques de l'Italie et de l'Europe au XXe siècle. Bartali a été à la fois un homme merveilleusement simple et un champion capable de s'engager pour les valeurs auxquelles il croyait.
    Par son courage et sa détermination, il a permis le sauvetage de plusieurs centaines de Juifs persécutés par les nazis.
    « Il faut lire le texte d'Alberto Toscano. Il se lit comme une aventure et, de surcroît, restitue une page qui manquait au si passionnant et si actuel livre de la vie. » MAREK HALTER

  • Sacrés Italiens !

    Alberto Toscano

    • Dunod
    • 15 January 2020

    Italien installé en France depuis de longues années, Alberto Toscano nous offre ici un livre personnel, léger et plein d'humour. A travers des scènes cocasses ou des portraits savoureux, il passe en revue les clichés véhiculés par son pays de naissance : pâtes, Vespa, Ferrari, Berlusconi... Ni rivaux historiques, ni alliés capricieux ? Qui sont vraiment ces chers voisins héritiers des Romains ?
    Aujourd'hui les Italiens sont patrons de leur destin : ils peuvent s'engager sur le chemin des réformes ou replonger dans la spirale de la régression. Les Italiens adorent l'amour et le soleil. Ils aiment rêver.  L'auteur  y mêle la rigueur de l'historien pour interpréter les vicissitudes d'un peuple unifié depuis un siècle et demi « seulement ».
    /> Il nous explique pourquoi cette fois ils ont intérêt à garder les pieds sur terre. De ce portrait amusé, c'est un peu l'Europe d'aujourd'hui que l'auteur peint sous nos yeux. Son texte a été rewrité et actualisé pour cette édition en poche avec un nouveau chapitre sur le populisme remplaçant l'ancien.

  • Qui a influencé le grand Molière? Les comédiens italiens, les Turlupin, arlequins et autres polichinelles. Qui a composé la Marseillaise? Viotti, n'en déplaise à Rouget de Lisle... Le bal musette, l'accordéon, la cuisine grâce à Marie de Médicis et tant d'autres choses mais aussi de grands personnages ont été importés en France par nos voisins transalpins.
    Cet ouvrage revient sur tout ce que nous devons à l'Italie dans tous les domaines: la culture, la mode, la cuisine, l'architecture... en bousculant quelques idées reçues au passage.

  • De la chaussure de Khrouchtchev, agitée par lui en plein débat à l´ONU, et du célèbre « Vive le Québec libre » de De Gaulle à la savoureuse « fellation » (inflation ) chère à Rachida Dati ; du leader espagnol Aznar qui - énervé par la question d´une journaliste - lui répond en glissant un stylo dans son soutien-gorge à l´innombrable série des « performances » de Silvio Berlusconi; des gaffes de Nicolas Sarkozy pour qui les « prévenus » deviennent des coupables, à celles innombrables des George Bush père et fils, en passant par Gordon Brown qui durant sa campagne traite, une fois dans sa limousine, micro-cravate allumé, une veuve avec qui il venait de s´entretenir courtoisement de « vieille femme bigote » et « bornée », ce qui lui coûta fort cher, les puissants de la Terre sont d´invétérés gaffeurs. Leurs gaffes révèlent leur personnalité; elles font souvent aussi partie intrinsèques de la communication politique. Car il y a gaffe et gaffe : le « lapsus freudien », la phrase qui échappe en présence d´un micro malencontreusement ouvert, la phrase qui exprime arrogance et mépris pour les autres, mais aussi celle, innocente et sympathique qui relève de la stratégie la plus calculée. Le journaliste italien Alberto Toscano, observateur attentif de la vie politique européenne, traite avec humour toutes ces gaffes commises par les plus hautes personnalités politiques de nos pays.

empty