Armand Colin

  • Sacrés Italiens !

    Alberto Toscano

    Italien installé en France depuis de longues années, Alberto Toscano nous offre ici un livre personnel, léger et plein d'humour. A travers des scènes cocasses ou des portraits savoureux, il passe en revue les clichés véhiculés par son pays de naissance : pâtes, Vespa, ferrari, Berlusconi... Ni rivaux historiques, ni alliés capricieux ?
    Qui sont vraiment ces chers voisins héritiers des Romains ? De ce portrait amusé, c'est un peu l'Europe d'aujourd'hui que l'auteur peint sous nos yeux.

  • Qui a influencé le grand Molière? Les comédiens italiens, les Turlupin, arlequins et autres polichinelles. Qui a composé la Marseillaise? Viotti, n'en déplaise à Rouget de Lisle... Le bal musette, l'accordéon, la cuisine grâce à Marie de Médicis et tant d'autres choses mais aussi de grands personnages ont été importés en France par nos voisins transalpins.Cet ouvrage revient sur tout ce que nous devons à l'Italie dans tous les domaines: la culture, la mode, la cuisine, l'architecture... en bousculant quelques idées reçues au passage.

  • Dans l'Italie de Mussolini allié d'Hitler, Alberto Toscano nous fait découvrir le destin singulier d'un homme qui s'est élevé contre la barbarie. Cet homme est une figure reconnue en Italie et en France : champion cycliste, il a remporté le Giro (tour d'Italie) à trois reprises et le tour de France à deux reprises.
    Mais ce ne sont pas là ses seuls faits d'arme. Profondément croyant, Gino Bartali n'a jamais parlé de ce qu'il a fait pendant les années sombres car il ne s'est jamais pris pour un héros. Et pourtant...
    Contacté par un réseau de résistants, il accepte de passer des messages d'un bout à l'autre du pays. Il les dissimule dans le guidon de son vélo et dans sa selle. Il est fouillé à plusieurs reprises mais les fascistes n'auront heureusement jamais l'idée de démonter sa bicyclette. Ses courses d'entraînement lui sont un prétexte pour sillonner l'Italie et grâce à lui, 800 Juifs dont de nombreux enfants sont sauvés de la déportation.
    Ce sont des témoignages qui, après la guerre, lui vaudront le titre de Juste parmi les nations. Il est mort à Florence en 2000 mais sa mémoire est perpétuée grâce à son fils. Le 4 mai 2018, pour la première fois de son histoire, le Giro d'Italia partira d'Israël. Avant la course, un hommage lui sera rendu dans le jardin des Justes de Jérusalem où son nom est gravé dans la pierre depuis 2013.
    L'éternel rival de Fausto Coppi a mis sa popularité au service d'une cause morale comme le sauvetage de plusieurs centaines d'enfants juifs persécutés par les nazis.

  • Magenta, Solferino, Garibaldi. Des batailles et des noms illustres qui évoquent précisément ce qui s'est passé entre le début de la campagne d'Italie de Napoléon, Sait-on surtout résurrection nationale italienne a passionné haleine par les premiers journalistes de guerre qui alimentaient une presse en plein essor ? C'est à ce « roman vrai » du que nous convie Alberto Toscano. Cent cinquante ans après l'achèvement de cette unité, il effectue une relecture savante et amusante de la presse de l'époque, pour nous faire revivre cette aventure dramatique et passionnante d'un peuple à la recherche de sa patrie. Alberto Toscano nous invite aussi à réfléchir sur l'histoire franco-italienne, chose bien utile dans une Europe en panne et alors que ces deux pays s'interrogent sur leur « identité nationale ».

empty