Abram de Swaan

  • Mutilations, viols, crimes d'honneur, féminicides, vitriolages, avortements forcés... Le patriarcat est un régime de terreur. Les hommes ont tiré pendant des siècles avantage symbolique et matériel d'une domination qu'ils ont établie par la force brute. Aujourd'hui, grâce à la scolarisation et à leur entrée sur le marché du travail, les femmes parviennent en de nombreux endroits à secouer le joug. Mais cette aspiration à l'égalité, dont le mouvement #MeToo a été une manifestation planétaire, ne va pas sans déchaîner en retour la colère ni sans alimenter un désir de représailles. La lutte pour l'émancipation est âpre. Aucun groupe dirigeant ne renonce à sa position de supériorité sans combattre.
    C'est cette résistance acharnée, parfois sanglante, qu'Abram de Swaan documente de manière implacable, d'un bout à l'autre du monde. Djihadisme, fondamentalisme religieux, courants réactionnaires, mouvements d'extrême droite... : son attention se porte sur tous les groupes qui, quand il s'agit des femmes et du féminisme, montrent une parfaite identité de vue. Cette enquête globale et percutante pose les fondements d'une encyclopédie contemporaine de la misogynie.

  • Les études portant sur les génocides sont restées enfermées dans un système d'oppositions étroit : les massacres de masse sont-ils le point culminant de la « modernité » ou même de la « démocratie », ou au contraire la manifestation d'un « effondrement de la civilisation » et d'un « retour à la barbarie » ? Ceux qui les ont perpétrés sont-ils des hommes « ordinaires » ou bien des « psychopathes » ? Et la Shoah représente-t-elle une singularité historique ou peut-elle être comparée à d'autres entreprises génocidaires ?
    À travers l'analyse de seize épisodes d'extermination du XXe siècle, ce livre entend dépasser ces approches pour comprendre à quelles conditions la frénésie meurtrière qu'ils manifestent peut éclater et comment des individus se révèlent disposés à y prendre part.
    À leur sujet s'est développée une conception singulière : ceux qui, des semaines, des mois, voire des années durant ont massacré leurs semblables, sans scrupules, sans pitié, parfois avec entrain et, après coup, sans remords seraient des « hommes ordinaires » obéissant simplement aux ordres ou à l'idéologie du temps. En somme : « Vous et moi, dans les mêmes circonstances, aurions fait la même chose. » Interrogeant le déroulement des faits et les témoignages, souvent négligés ou pris au pied de la lettre, des protagonistes, Abram de Swaan ébranle ici radicalement la thèse de la « banalité du mal ».

  • Words of the World

    Abram De Swaan

    • Polity
    • 17 June 2013

    This bold and accessible study of human languages and communication explores issues which are at the forefront of today's globalized society.
    The human species is divided into more than five thousand language groups that do not understand each other. And yet these groups constitute one coherent world language system, connected by multilingual speakers in a surprisingly powerful way. The chances of a language thriving depend on its position in the system. There are thousands of small, peripheral languages, each connected to one of a hundred central languages. The entire system is held together by one global language: English. A language is a `hypercollective' good: the more speakers it has, the higher its communication value for each one of them. Thus, when people think that a language is gaining new speakers, that in itself is a reason for them to want to learn it too. That is why, in an age of globalization, only a few languages remain for transnational communication and these often prevail even in national societies.
    This important book discusses a number of specific constellations in detail: India, Indonesia, Sub-Saharan Africa, South Africa and the European Union. De Swaan concludes by providing a sober but illuminating view of language policy in multilingual societies. This book will be essential reading for those studying sociology, communication studies and linguistics.

  • Human Societies

    Abram De Swaan

    • Polity
    • 26 June 2013

    This book is a brief introduction to the study of society, which may be read without any previous knowledge of the social sciences. Each chapter addresses a fundamental question about people in their various arrangements. The book begins by asking: what do people need from one another; what do they need to survive and how do these needs make them dependent upon others? Subsequent chapters deal with the ties that bind people, the expectations they entertain of one another, their means of distinguishing themselves from others, the ways they have of moulding and teaching the young, and what they believe, know and invent. De Swaan also explores the ways in which people organize their activities, from foraging bands of only a few dozen members to contemporary societies that can effectively co-ordinate a billion people or more. Human Societies traces this huge increase in the scale of social life which occurred as new forms of human co-ordination emerged: from reciprocal obligation and collective action, to markets, organizations, and states, and finally, the emerging global level of interdependence. This book will be essential reading for anyone who needs a brief and clear introduction to sociology in its broadest sense; it will be especially valuable to those studying the subject for the first time.

empty