Romans graphiques : découvrez l'histoire et le monde autrement 

  • Les arrêts illustrés

    Les arrêts illustrés

    16.95 € En stock

    Retenir les arrêts de droit ne sera plus un cauchemar

    "Vous savez, je préfère vous raconter les faits, car je me suis rendu compte qu'à l'oral, les seuls arrêts que vous reteniez sont ceux qui vous ont fait rire".
    C'est à partir de cette remarque d'un professeur de droit administratif, qu'Astrid Boyer, élève en deuxième année de droit à Toulouse, eu l'idée d'illustrer, les grands arrêts fondateurs du droit et de sa jurisprudence.

    Notre avis : Dans cet album captivant, les arrêts les plus emblématiques sont mis en scènes, tandis que les Barons du droit, personnification des différentes juridictions, respectivement Dame de Cassation, M. Conseil d'Etat, M. Tribunal des Conflits, M. Conseil Constitutionnel et leurs bambins Damoiselle CJUE (Cour de Justice de l'Union Européenne) et Damoiseau CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme), s'étripent joyeusement pour rendre leur jugement final.
    Toutes dessinées par des étudiants et professionnels du droit, les planches abordent et définissent très précisément, à partir de cas concrets des notions importantes pour tout citoyen, comme par exemple la responsabilité civile ou la légitime défense.
    Les décisions de justices sont parfois très récentes : arrêt Dieudonné (protection de l’ordre public, CE 2014) ou arrêt Koh Lanta (droit du travail, C. Cass 2014).   


    En un mot : Coup de coeur immédiat de l'équipe pour cet album unique et novateur qui s'arrache déjà en librairie universitaire et qui fera, sans nul doute, naître des vocations juridiques.

    Stéphane

  • Les petites victoires

    Les petites victoires

    17.00 € En stock

    Jeune autiste cherche apprentis parents...

    Extrait : « Les spécialistes nous envoient de la documentation sur toi, faut voir ça. On dirait un guide d’assemblage Ikea avec cinq morceaux de moins…comment vivre avec une bibliothèque sans étagères. » (p.23) « Marc, tu dois faire la différence entre tes convictions et l’intérêt de ton fils. » (p.120) « Je voulais le voir tourbillonner en riant, peut-être me revoir à son âge […] Il faut que j’arrête de me projeter en lui. » (p.134)
    Notre avis : Cette BD est un témoignage, celui de son auteur. Un couple donne la naissance à son premier enfant et découvre dans les deux ans qui suivent qu'il est autiste. Effondrement du père, très vite après le couple se sépare. Marc perçoit peu à peu « l’ampleur de la solitude que l’autisme impose » à son fils et décide que Julien ne sera plus jamais seul : lui son père l’aidera à vaincre ses peurs et à explorer le monde. Leurs petites victoires sont toutes ces étapes franchies une à une contre les pronostics défavorables, qui permettront à Julien d’être scolarisé et de mener une vie finalement « normale ».
    Un album infiniment tendre et drôle dans lequel l'auteur se dévoile avec une simplicité qui ne peut que faire du bien à tous ceux qui vivent les mêmes épreuves. Un livre qui apprend à bâtir des ponts entre "eux" et "nous", et nous humanise.

    marie

  • Matricule 155

    Matricule 155

    30.00 € En stock

    L'histoire vraie de Simon Radowitzky, héros anarchiste, de la Russie des Tsars à la guerre d'Espagne

    Simon Radowitzky, jeune juif révolté par les pogroms mais aussi par la soumission de sa famille à la religion, est né en Ukraine en 1889 et mort en exil au Mexique en 1956.  Apprenti serrurier à dix ans, devenu à quatorze le délégué de son soviet (avant de devoir fuir en Argentine) il vit les premières grèves de 1905. À Buenos Aires il assassine le chef de la police, auteur de la sanglante répression du 1er mai 1909. Suivent alors vingt et un ans de bagne à Ushuaia. Libéré mais forcé à un premier exil au Mexique, il part en 1936 combattre au côté des républicains espagnols jusqu'à la défaite et au dernier exil au Mexique. 
    On s'attache, dès le début de la BD, à  Simon enfant-militant dont le premier livre est celui de l’anarchiste russe Kropotkine, mais aussi à Simon-adulte dont l’idéal, la modestie et la solidarité ne faibliront jamais. 
    Les plus : Un beau dessin noir et blanc et un formidable surplomb de l’histoire de l’histoire la Russie des tsars où pauvreté, violence et antisémitisme vont à la fois provoquer la naissance des mouvements anarchistes et communistes, mais aussi les grandes vagues migratoires des juifs vers les États-Unis et l’Argentine, ainsi que l'aperçu de la montée des fascismes et du stalinisme à travers la guerre d’Espagne. On apprécie ce rappel du rôle (souvent oublié) du mouvement anarchiste, notamment en Ukraine et en Espagne, et du courage de ses militants.

    marie

  • Ibicus ; l'intégrale

    Ibicus ; l'intégrale

    25.50 € Sur commande

    Une fable historique d'Alexis Tolstoï

    Extrait : "Quand le monde s’écroulera dans le feu et dans le sang, quand la guerre rentrera dans les maisons, quand le frère tuera le frère, toi tu deviendras riche ! Tu vivras des aventures extraordinaires, mais tu seras riche ! "
    Petrograd 1917, une gitane prédit un avenir incroyable à Siméon Ivanovitch, petit comptable crédule et désargenté. Fourbe et calculateur, Siméon profite effectivement du chaos naissant pour s’enrichir, mais les flots tourmentés de la révolution l’emportent à son tour. Qu’importe, il est prêt à tout pour s’en sortir, même au pire…
    On aime : Adapté d’une nouvelle d’Alexis Tolstoï, ce roman graphique au trait sombre et expressif porte un regard sans complaisance sur la nature humaine. Une fable historique passionnante !

    Stéphane

  • Philocomix ;10 philosophes 10 approches du bonheur

    10 philosophes, 10 approches du bonheur !

    "Philosopher, c’est être curieux de tout. C’est s’étonner de ce qui nous entoure, de ce qui nous arrive. La philosophie est plus que jamais nécessaire pour aider à acquérir un discernement et un esprit critique."
    Notre avis:
    Un concentré d’humour pour appréhender avec bonne humeur les concepts et notions philosophiques des plus grands penseurs et philosophes, de Platon à Schopenhauer en passant par Montaigne.
    Une bande dessinée tout public, à partir de 13 ans. 

    Stéphane

  • Franceinfo ; 30 ans d'actualité

    Franceinfo ; 30 ans d'actualité

    29.00 € Sur commande

    Décrypter 30 ans d’actualité en bande dessinée

    Notre avis : Née en 1987, la toute première chaîne d’information continue en Europe, France Info, fête ses 30 ans avec un album regroupant 40 dessinateurs engagés, de Guy Deslisle à Emmanuel Lepage,  en passant par Joe Sacco et Tignous. 
    Ce recueil illustre 30 évènements qui ont jalonné l’histoire française ou internationale : manifestations de Tienanmen, Génocide Rwandais, affaire du sang contaminé, libération de Florence Aubenas, exécution de Ben Laden ou élection d’Emmanuel Macron…

    Un cadeau idéal pour toute la famille : des éléments de culture générale bienvenus et un tour d’horizon nostalgique de ces trente dernières années.

    Stéphane

  • Au revoir là-haut

    Lire en BD un prix Goncourt

    Notre avis : Cette adaptation graphique du Prix Goncourt 2013 est une autre façon de lire ou (re)découvrir le destin poignant et tragique de deux soldats rescapés de la Grande guerre que la société choisit d’ignorer. Si la narration est conforme au roman, les illustrations de Christian de Metter, qui donnent l'impression d'être délavées ou passées par le temps, créent une atmosphère plus intime et une douleur plus suggérée. 
    Un roman fort qui connaîtra bientôt son adaptation cinématographique.

    Maxime

  • Economix ; la première histoire de l'économie en BD

    24.90 € En stock

    Un best-seller plein d'humour et un ouvrage pédagogique incontournable

    En ce moment, un jeu de 7 familles (grands courants de pensée économique) est offert pour l'achat de cet album*
    Notre avis :
    300 pages, il n’en fallait pas moins pour aborder l’histoire de l’économie du XVIIe siècle à aujourd’hui ! Best-seller aux États-Unis, Economix traite avec beaucoup d’humour, - et de rigueur -, des tournants économiques historiques et les thèses de grands auteurs classiques. Les théories d’Adam Smith, l’un des fondateurs du libéralisme économique, de David Ricardo, père du libre-échange, ou encore celles du très célèbre John Maynard Keynes, penseur de la macroéconomie keynésienne, sont largement détaillées et expliquées. Sans oublier des économistes plus contemporains, tel Thomas Piketty, auteur à succès du Capital au XXIe siècle.
    En un mot :
    La crise économique de 1929, l’industrialisation, l’émergence de Wall-street... n’auront plus de secrets pour vous.

    *Dans la limite des stocks disponibles.

    Clarisse

  • Ibicus ; intégrale

    Ibicus ; intégrale

    39.00 € Sur commande

    L'équipe de la librairie vous conseille :

    Extrait « Quand le monde s’écroulera dans le feu et dans le sang, quand la guerre rentrera dans les maisons, quand le frère tuera le frère, toi tu deviendras riche ! Tu vivras des aventures extraordinaires, mais tu seras riche ! »
    Petrograd 1917, une gitane prédit un avenir incroyable à Siméon Ivanovitch, petit comptable crédule et désargenté.Fourbe et calculateur, Siméon profite effectivement du chaos naissant pour s’enrichir, mais les flots tourmentés de la révolution l’emportent à son tour. Qu’importe, il est prêt à tout pour s’en sortir, même au pire…
    On aime : Adapté d’une nouvelle d’Alexis Tolstoï, ce roman graphique au trait sombre et expressif porte un regard sans complaisance sur la nature humaine. Une fable historique passionnante !  

    Stéphane

  • L'anniversaire de Kim Jong-il

    17.95 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Extrait : 
    Chez nous en Corée du Nord, on ne fête pas les anniversaires... sauf le mien. Enfin, c'est pas vraiment le mien, mais comme je suis né le 16 février, comme notre cher dirigeant Kim Jong-Il... j'ai toujours l'impression que c'est moi qu'on célèbre ! 
    Je m'appelle Jun Sang, j'ai 8 ans et je suis chez des jeunesses patriotiques de mon quartier. 


    Notre avis : 
    Le destin émouvant d'un jeune coréen qui, petit à petit, en grandissant,se défait de la propagande totalitaire. Fuyant en famille l'horreur du régime, il est capturé au moment de passer la frontière et envoyé au camp de concentration de Yodok, le plus grand goulag nord oréen. 
    Un roman graphique saisissant, à partager d'urgence.

    Stéphane

  • Le piano oriental

    Le piano oriental

    22.00 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Zeina Abirached raconte avec poésie et nostalgie, le rêve de son arrière grand père libanais : mettre au point un Piano aux sonorités orientales.
    Un parallèle musical et lexical entre ce projet romanesque et son histoire personnelle - l’auteure est arrivée en France en 2004 – mariant deux cultures et deux langues.
    Un ouvrage coup de cœur au graphisme époustouflant !

    « Un Piano Oriental…cette étrange juxtaposition de deux visions du monde que rien ne semble pouvoir lier, sa musique double, le son léger du déhanchement inattendu d’une note au milieu d’une phrase, je les porte en moi. Être piano oriental, c’est ouvrir une fenêtre à Paris et s’attendre à voir la mer. »

    Stéphane

  • De Gaulle à la plage

    De Gaulle à la plage

    • Dargaud
    • 6 Décembre 2007
    • 9782205059663
    12.00 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :

    « Eté 1956 : Lassé de l’ingratitude des Français et de la médiocrité de leurs dirigeants, le libérateur de la France décide de prendre quelques vacances bien méritées… »
    Ainsi commence l’album de Jean-Yves Ferri, imaginant un Général de Gaulle à la plage, en famille, les tongs aux pieds et le nez au vent, déclamant entre deux siestes quelques tirades bien pensées : « No more heroes like nous Charles ! », « Ne m’en parlez pas Winston ! » « La Chienlit everywhere… »
    Comme par hasard, Winston Churchill est en villégiature au même endroit, ce sera l’occasion d’amusants et houleux échanges : jugez plutôt !
     
    Il leur manque un ballon ? Le général, plein de ressources s’empare du micro et lance un appel, nous sommes le 18 juin…
    Espiègle mais jamais irrespectueux, l’auteur dresse un portrait fantasque mais attachant du grand homme qui vous l’aurez sans doute remarqué, l’est tellement que sa tête dépasse de la couverture du livre. Parodique jusqu’au bout, l’album mentionne en quatrième de couverture, une suite d’aventures complètement factices : De Gaulle aux sports d’hiver, Panique à Colombey, La revanche de Pompidou…
     
    En un mot :
     
    Un humour complètement décalé mais revigorant.


     

    Stéphane

  • S'enfuir ; récit d'un otage

    S'enfuir ; récit d'un otage

    • Dargaud
    • 16 Septembre 2016
    • 9782205075472
    27.50 € Sur commande

    L'équipe de la Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    Notre avis :
    Guy Delisle nous avait habitué avec Pyongyang, Schenzhen, Chroniques birmanes, Jérusalem à une BD faussement naïve et gentiment caustique, comme pour mieux pointer les travers de sociétés et de pays qu’il découvrait pendant que sa femme travaillait pour une ONG. Avec S’ENFUIR, véritable histoire de Christophe André, rien de tout cela.
    Dès la fin de la 2e double-page, Christophe André plonge en pleine nuit dans l’inconnu et dans l’angoisse : page 24, il est enfermé dans un appartement puis d’autres, avant de parvenir à sortir... page 384 !
    Entre les deux, on vit dans la pénombre - avec l’otage attaché - la répétition des journées sans bouger et sans pouvoir parler ; l’absence d’information, de sens, d’espoir ; la solitude absolue, la peur de devenir fou ou parfois d’être exécuté, la volonté de résister, et pour finir le courage incroyable de tenter l’évasion !

    Cases minimalistes pour vie et espace restreints, un récit fort :
    Dans la pénombre bleu-gris, on se surprend à guetter le moindre indice qui pourrait annoncer un dénouement. Vraiment chapeau pour la scénarisation et la qualité du récit qui disent si simplement la capacité de résistance de l’homme, son courage et celui d’inconnus capables de prendre des risques pour sauver un étranger.
    Merci à Christophe André et Guy Delisle d'avoir pris 15 ans pour réaliser ce bel album !

     
     
     

    Marie

  • Les pieds bandés

    Les pieds bandés

    15.00 € Sur commande

    L'équipe de la Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    Notre avis :
    " L’âge idéal est 6 ou 7 ans, quand la peau est douce et les articulations tendres…Ma mère ne perdait pas une minute, un coup à gauche, un coup à droite, les 5 orteils étaient enveloppés et parfaitement serrés. À ce moment-là, même si vous l’aviez voulu, vous ne pouviez plus revenir en arrière... »
    Selon la coutume les pieds féminins, fantasme masculin, ne devaient pas dépasser la taille de 7,5 cm. Ainsi des pieds de Chunxiu à qui sa famille impose le bandage des pieds et de la poitrine pour lui assurer un bon mariage. Mais devenue adulte, la belle Chunxiu tarde à prendre mari alors que les troubles de la révolution culturelle chinoise résonnent déjà. Aura-t-elle encore une place dans cette Chine nouvelle où intellectuels et propriétaires terriens sont humiliés publiquement, et  coutumes et valeurs traditionnelles violemment détruites ?
    Un de nos coups de coeur :
    Voici après Une vie chinoise  – cette fresque historique en deux tomes que nous continuons de vous recommander  –  notre second coup de cœur à Li Kunwu, qui près de cinquante ans après la Révolution culturelle se souvient avec nostalgie du destin tragique de sa nourrice. Récit intimiste et histoire de la Chine s’entremêlent : un roman graphique riche et émouvant !

    Coralie

  • L'art de voler

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : 
    « …Le mieux était sans doute d’accepter la défaite, me soumettre à la loi du vainqueur et rentrer en Espagne… le mieux était sans doute de renoncer au monde plus juste pour lequel j’avais lutté… le mieux était sans doute d’enfouir au fond de mon cœur l’exemple de tant de braves et d’hommes généreux dont j’avais suivi les pas… » « Je dus enterrer ma dignité et mes idéaux… Seul moyen de commencer une nouvelle vie… Comme nombre d’Espagnols, j’appris à vivre sur mon propre cadavre »
    Antonio Altarriba raconte dans ce roman graphique magistral, la vie atypique d’un citoyen espagnol qui a traversé le XXème siècle, celle de son père, père qui s’est défenestré de sa maison de retraite en 2001.

    Christophe

  • Un tout petit bout d'elles

    17.95 € Sur commande

    L'équipe de la Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    En quelques mots :
    Le décor est vite planté : des hommes travaillent dans une concession forestière chinoise en Afrique. L’ambiance est macho et raciste, mais malgré l’interdit patronal pesant sur toute relation amoureuse avec des africaines, Yue s’éprend d’une jeune femme seule avec deux enfants. Il découvre un soir qu’elle a été excisée enfant... et que sa fille est menacée du même sort.
    Une jolie BD à la ligne claire et un récit tendre et intelligent :
    « Toutes les 4 minutes dans le monde une fillette subit une mutilation génitale »
    Les personnages sont attachants. On apprécie que ce sujet soit traité par des hommes et avec Belphégor tendresse, et inscrit dans une relation amoureuse et familiale. Les dernières pages permettent de mesurer l’ampleur du phénomène et de savoir où s’engager pour agir. Un beau travail à soutenir !
    #bande dessinée et politique # violence contre les femmes # coutumes et tabous #excision féminine

    Marie

  • Josephine Baker

    Josephine Baker

    ,

    26.95 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Extrait :
    "Vous savez, mes amis, que je ne mens pas quand je vous raconte que je suis entrée dans les palaces de rois et de reines, dans les maisons de présidents. Et bien plus encore. Mais je ne pouvais pas entrer dans un hôtel en Amérique et boire une tasse de café. Et cela m'a rendu furieuse."
    On adore :  
    La première star noire à l'échelle mondiale !
    (Re)découvrez le destin hors du commun de Joséphine Baker, actrice, danseuse et chanteuse, égérie des années folles.
    Celle qui renouvella d'un "souffle de la jungle", les scènes parisiennes fatiguées, devint aussi résistante et une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale.
    Un an avant sa disparition, lors de sa dernière tournée en Afrique du Sud en 1974, son discours antiapartheid vida les salles du public blanc.

    Coup de coeur pour ce roman graphique tout simplement passionnant !

    Stéphane

  • L'Arabe du futur ; une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) T.3

    20.90 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    En quelques mots :
    Dans le même esprit que les deux premiers tomes, l’impertinent Riad Sattouf poursuit le récit de son enfance au Moyen-Orient. Au programme : Noël en Syrie, un bref retour en France et une passion nouvelle pour Conan le Barbare...
     

    On aime :
    Les réflexions du petit Riad à 7 ans, le regard innocent et décalé qu'il porte sur la Syrie mais aussi sa comparaison originale et intelligente entre la France et le Moyen-Orient.
    Si l'intrigue de ce nouveau tome tourne encore autour de son père, l'admiration de l’enfant pour ce dernier s’amenuise peu à peu devant ses faiblesses et ses paradoxes.
    Bref, un troisième tome, aussi réussi que les deux précédents, qui confirme le statut incontournable de la saga.

     

    Maxime

  • Bons baisers d'Iran

    Bons baisers d'Iran

    20.00 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Embarquez pour un pays qui vient tout juste d’ouvrir ses portes au tourisme : l’Iran ! Splendeurs de la perse antique, rencontre avec un peuple partagé entre traditions et modernité, Lénaïc Vilain et son amie iront de découvertes en surprises.
    Un carnet de voyage très soigné en bichromie noire et or, un périple instructif, frais et impertinent.
     

    Stéphane

  • Carnets de thèse

    Carnets de thèse

    • Seuil
    • 19 Mars 2015
    • 9782021125948
    19.90 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Résumé :
    Quand une jeune enseignante quitte son collège de ZEP pour se lancer, euphorique, dans une thèse, elle n'imagine pas le chemin de croix sur lequel elle s'engage.

    À la manière d'un récit d'apprentissage, avec drôlerie et finesse, ce roman graphique raconte le quotidien de doctorants qu'on compte aujourd'hui en France par dizaines de milliers et qui, comme Jeanne, poursuivent leur recherche comme une quête existentielle.

    Vous en connaissez forcément. Après avoir lu ce livre, vous ne leur demanderez plus : « Alors, cette thèse ? »
    Notre avis :
    On adore !
    Un ouvrage hilarant... et anxiogène à la fois...
    Cette héroïne qui glisse doucement d'un enthousiasme naïf au désarroi le plus sombre, c'est l'auteure bien entendu.
    Entre humour et cruauté, une peinture cynique qui égratigne au passage le milieu universitaire.

    Stéphane

  • Olympe de Gouges (édition 2016)

    24.95 € En stock

    Femme, réveille toi !

    "En 1791, quand elle rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, Olympe demande l'égalité entre les sexes et le droit de vote ; des propositions qui resteront révolutionnaires jusqu'au XXe siècle".
    Portrait d'une femme d'exception

  • Chroniques de Jérusalem

    Chroniques de Jérusalem

    25.50 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : 

    Après la Corée du nord, la Chine puis la Birmanie, Guy Delisle nous entraine cette fois à Jérusalem. Il y a suivi sa compagne en mission d'un an pour Médecins Sans Frontière. Election d’Obama, déclenchement de l’opération militaire "Plomb Durci", l’année 2009 a été particulièrement riche en évènements géopolitiques ayant des incidences directes ou non sur cette région, où se concentrent déjà toutes les tensions territoriales, politiques, religieuses et ethniques.
    « Ethiopien orthodoxe, Arménien apostolique, catholique Romain, Grec orthodoxe, copte orthodoxe, syriaque orthodoxe : Six communautés religieuses se partagent la gestion du Saint-Sépulcre (tombeau du Christ) (...) Hier matin, des prêtres de communautés différentes se sont tapé dessus lors d’une célébration au Saint-Sépulcre. J’ai beau être dépourvu de toute foi religieuse, j’ai quand même un peu honte pour l’ensemble de la chrétienté (…). J’te jure, quand on voit le spectacle qu’offre la religion dans le coin, ça donne pas trop envie d’être croyant. Ah, merci mon Dieu de m’avoir fait athée. »

    On adore :

    Dans ce nouvel album, plus engagé et plus mature, mêlant anecdotes et situations explosives, l’humour et l’étonnement ingénu de l’auteur, toujours présents, font parfois place à la stupeur et l’accablement !

    Stéphane

  • Castro

    Castro

    18.00 €

    Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    Notre avis :
    « Nous voulions édifier un paradis, nous avons construit une prison ! (…) Je ne le supporte plus ! les discours mensongers, la surveillance, les arrestations, les enfants qui hurlent des slogans ! »
    En inventant un personnage fictif, un journaliste allemand se rendant à la Havane en 1958 pour tenter d’interviewer Fidel Castro en pleine guérilla, Reinhard Kleist reconstitue l’histoire d’une révolution cubaine vue de l’intérieur. Tout d’abord ébloui et fasciné par le charisme, les discours enflammés, les idéaux marxistes de Fidel Castro, le jeune journaliste se retrouvera prisonnier d’une didacture.
    Très documenté, ce roman graphique en noir et blanc, au graphisme réellement saisissant, dresse un portrait du dictateur et de 50 ans d’histoire cubaine, suivant la trajectoire du journaliste engagé jusqu’à la fuite de tous ses proches en Floride.

    En un mot : 
    Une belle opportunité de (re) découvrir la révolution cubaine !

    Stéphane

  • Zaï zaï zaï zaï

    13.00 € Sur commande

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Parce qu’il a oublié sa carte de fidélité, un homme est en infraction et c’est aussitôt l’escalade.
    Il est recherché, les médias s'emparent de l'affaire, le pays est en émoi !
    Entre road movie et psychose médiatique, une BD loufoque et déjantée, un miroir déformé de notre société en Etat d’urgence.

    Stéphane

  • Une vie chinoise ; intégrale

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Dessinateur de propagande, Li Kunwu, fils d’un cadre du parti, raconte avec fascination et remords, sa participation exaltée au « Grand Bond en avant », une jeunesse qui sombrera vite dans une folie dévastatrice faite de pillages, dénonciations et meurtres.

    En un mot :
    Un roman graphique instructif et passionnant !

    Stéphane

  • Tintin ; les arts et les civilisations vus par le héros d'Hergé

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Sur la piste du petit reporter le plus célèbre du monde.
    "Cités antiques et villes futuristes, minarets et coupoles, statues magiques... en 24 albums, Hergé a envoyé son reporter à la rencontre des peuples et des cultures"

    Mais en y regardant de plus près, les pays que traverse Tintin sont un impressionnant mélange de réel et d'imaginaire.
    Comme ce royaume de Syldavie, décor du fameux Sceptre d'Ottokar. Mais où est donc cette Syldavie d'où part également la fusée d'Objectif lune ? Quelque part entre la Slovaquie, la Hongrie et l'Ukraine ? Mais alors, le sceptre, les armoiries, le palais et l'ambassade, tout serait donc inventé ?

    Pour le Temple du Soleil, "Hergé fait évoluer Tintin dans un coktail d'Amérique Latine : une pincée de Mexique, de Brésil, de Pérou, des références incas, mayas ou mochicas..." un monde andin à moitié vrai mais un scénario véritablement fascinant !

    En résumé :
    Cette enquête incroyable, replace les albums emblématiques dans leur époque et analyse les nombreuses sources d'inspirations documentaires, artistiques et photographiques de ce formidable raconteur d'histoires.

    Stéphane

  • Deuxième génération ; ce que je n'ai pas dit à mon père

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Michel Kichka a grandi avec les fantômes de son père, survivant des camps de concentration.
    De son enfance, il garde allusions, sous-entendus et brèves évocations de la Shoah à table ou sur le chemin de l'école.
    Après le suicide de son frère, le père, parle enfin, écrit un livre et devient une personnalité publique : Henri Kichka est désormais de toutes les commémorations, accompagnant ministres ou lycéens à Auschwitz. D'un mutisme oppressant, le père de Kichka passe ainsi à l'exacerbation de sa douleur répétée quotidiennement. Comme toujours, sa famille devra s'adapter…
    En retraçant son histoire familiale avec pudeur et humour, Michel Kichka, aujourd'hui célèbre caricaturiste en Israël, rend compte du poids de l'Histoire sur l'ensemble d'une génération qui n'a pas vécu l'Holocauste mais en reste prisonnière.
    Avec son trait juste et généreux, il salue son père revenu de l’enfer mais surtout ses enfants de rescapés qui ont du se réjouir de tout puisqu'ils n'avaient pas connu l'horreur.

    En un mot :
    Une bande dessinée, qui fait forcément penser au chef d’œuvre Maus de Spiegelman, à lire absolument !

    Stéphane

  • Cher pays de notre enfance ; enquête sur les années de plomb de la Ve République

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée et Benoit Collombat, journaliste à France Inter ont mené une enquête approfondie sur les grandes affaires politiques des présidences de Pompidou et de Giscard d'Estaing. De l'assassinat du juge Renaud en 1975 à la mort mystérieuse du ministre Robert Boulin…
    Un tour d'horizon inattendu des "années de plomb" de la Vème République

    Stéphane

  • Formose

    Formose

    22.00 € Sur commande

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    1945, le Japon capitule, et rétrocède Taïwan à la république de Chine après 50 ans de colonisation. Menacé par les avancées de l’Armée populaire de libération de Mao Zedong, en 1949, Chiang Kaï-Chek s’enfuit et installe son gouvernement du Kuomintang à Taipei. Après avoir instauré la loi martiale, le dictateur et son fils vont diriger l'île d’une main de fer pendant près de 40 ans. Née en 1973 dans la campagne taïwanaise, l’auteure raconte son enfance sous ce régime autoritaire. Conditionnée dès l'école primaire pour mépriser les cultures japonaise et taïwanaise, la vie de Li-Chin Lin est remplie de dilemmes et de paradoxes.
    Tandis qu’elle s’évertue à prononcer un mandarin sans accent, à l’instar des « Wai-Shen-Ren » membres dirigeants de la communauté chinoise exilée à Tawaïn, elle doit supporter chez elle les langues qu’elle déteste, le japonais (utilisé par ses grands parents anciennement colonisés), le Hakka (langue régionale de sa mère) et le Holo (taïwanais parlé par le reste de sa famille). Mais un jour, un camarade lui fait découvrir les chaines japonaises interdites. Très vite la culture pop, le manga et les films d’animation la fascinent…
    Marquée par le soulèvement de Tien’anmen, la génération de Li-Chin Lin remettra en question le parti unique du Kuomintang.

    En résumé :
    Très critique, enlevé et plein d’humour, cet album au trait débridé, raconte l'histoire d’un éveil et d’une construction identitaire. C'est aussi l’occasion de (re)découvrir Taïwan.
    Si, comme nous, vous avez aimé Persepolis de Marjane Satrapi, nul doute, vous adorerez cet album.

    Stéphane

  • Nous n'irons pas voir Auschwitz

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    « Auschwitz, cinq années d’anéantissement pour plus de mille ans de vie et d’histoire du peuple juif en Pologne. Un traumatisme encore si présent qu’il ferait oublier tout le reste. C’est le reste que je suis allé chercher. »
    Peu après la disparition de Téma, leur grand-mère dont ils étaient si proches, Jérémie Dres et son frère Martin partent à la recherche de leurs racines juives dans une Pologne contemporaine si différente des récits de leur enfance.
    « Ma mamie est une goutte d’eau pure échappée d’une source, disparue là bas »
    Varsovie ayant été rasée par les nazis, comment retrouver l’immeuble de Téma au 27 de la rue Freta puisque le centre historique, classé au patrimoine mondial par l’Unesco, a bien été reconstruit à l’identique, mais à partir des tableaux de Canaletto du XVIIIème siècle ?!
    Ce périple initiatique et historique à travers Varsovie, Zelechow, puis Cracovie est raconté avec une fraîcheur (la tendresse pour sa grand mère est omniprésente) et une bonne humeur communicatives.

    En un mot :
    Un témoignage émouvant à ne pas manquer !

    Christophe

  • Triangle rose

    17.95 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    1933, Andreas Müller, un Berlinois, évolue dans un environnement préservé et privilégié. Jeune publiciste talentueux, il vient d’illustrer avec brio la dernière campagne électorale d’Hitler.
    Inconscient du danger potentiel de l’article 175, vieille loi prussienne condamnant l’homosexualité masculine, il s’amuse et s’affiche sans complexe avec ses amis dans le luxe et les paillettes des cabarets berlinois.
    1934, lors de la Nuit des Longs Couteaux, les SS d’Hitler traquent et exécutent les SA, leur chef, Ernst Röhm, est exécuté pour homosexualité. Commencent alors le durcissement de la répression, les rafles, l’internement, la castration et l’élimination de tous ceux qui sont perçus comme « un péril pour la race allemande ».
    Si l'on connaît généralement la persécution dont ont été victimes les homosexuels sous le nazisme, on sait moins quel fut leur sort à la libération des camps. A leur retour, les survivants, assimilés aux condamnés de droit commun, ont été stigmatisés et méprisés parce qu’ayant survécu à la guerre sans combattre.
    Rappelons enfin que l’article de loi criminalisant l'homosexualité n’a été réellement abrogé qu’en 1994, et le travail de mémoire si tardif que, cinquante-cinq ans après, il ne restait quasiment plus aucun des 50 000 condamnés à réhabiliter et indemniser !
    Un autre roman graphique, disponible à la librairie, En Italie, il n'y a que des vrais hommes, de Luca De santis, Sara Colaone et Claudia Migliaccio. Editions Dargaud, 168 pages, 15,95 €, aborde le confinement des homosexuels sous le fascisme italien ; son titre rappelant la réponse de Mussolini à qui l’on proposait de s’aligner sur le funeste paragraphe 175 de la loi allemande.

    Stéphane

  • Demain, demain ; Nanterre, bidonville de la folie ; 1962-1966

    Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    Notre avis :
    Orly 1962, la France des Trente Glorieuses a besoin de main d’œuvre bon marché : Soraya, accompagnée de ses deux jeunes enfants, Ali et Samia, remet au chauffeur de taxi un morceau de papier sur lequel figure une adresse « 127 rue de la Garenne à Nanterre ». Elle essuie un refus… et pour cause : c’est celle de La Folie, le bidonville de Nanterre qui va abriter, de 1962 à 1966, des milliers d’immigrés venus d’Afrique du Nord. Le roman graphique de Laurent Maffre retrace le séjour fictif d’une famille confrontée à la dure réalité de la vie dans cet endroit insalubre, sans eau courante ni électricité. Au sein de leur baraque en dur (un luxe à la Folie), ses membres affronteront ensemble le froid de l’hiver, les flammes des incendies, la peur de la « brigade Z » qui détruit de façon aléatoire et arbitraire les « habitations ». Ils devront s’habituer à la saleté, et à la boue. Ils connaîtront aussi la solidarité, la générosité de Raymond, le garagiste du coin, de Françoise, l’éducatrice, tout à la joie de découvrir qu’Ali est un élève ô combien studieux et appliqué.Puis le désarroi, la nostalgie du pays qu’ils ont laissé derrière eux, laisseront place à l’espoir d’obtenir un logement digne, quitte à céder face à la corruption de l’E.P.A.D (Etablissement Public pour l’Aménagement de la Défense).Cet ouvrage met en lumière une réalité souvent oubliée si ce n’est aujourd’hui cachée; celle de l’existence jusqu’aux années 70, d’un immense bidonville aux portes de Paris. Il nous rappelle aussi quel fut le sort tragique de nombreux Algériens lors de la manifestation du 18 octobre 1961.
    En un mot : 
    Un témoignage riche et émouvant ; des personnages attachants que l’on suit avec affection.

    Stéphane

  • Retour à Saint-Laurent des arabes

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    «Mon affectation s'appelait Cité d'accueil Saint-Maurice-l'Ardoise je ne savais pas que ce serait militaire. Le poste était présenté comme «normal». En arrivant, je n'ai pas vu les miradors et les barbelés à cause d'un épais brouillard». Quand Claudine Cartayrade, jeune institutrice, découvre le lieu de sa nouvelle affectation, situé sur la commune de Saint-Laurent des-Arbres, elle ne comprend pas immédiatement qu'elle est dans un camps harkis.
    A la fin de la Guerre d'Algérie, prévues pour être abandonnées à leur sort, les familles de harkis qui ont réussi à quitter l'Algérie sont installées dans des camps militaires ou provisoires, faute de mieux. Pendant près de 10 ans, Claudine, épaulée par son mari, lui-même enseignant, va au quotidien redonner à ces familles un semblant de dignité malgré les difficultés inhérentes à la vie au camps, le peu d'implication des autorités locales et le racisme ambiant : «Par racisme, on commençait à appeler péjorativement le village Saint-Laurent des Arabes».

    En résumé : 
    Forme d'hommage aux parents de l'auteur, cette bande dessinée rend compte d'une réalité méconnue et constitue un témoignage rare; celui de ces français qui ont travaillé dans ces camps.
    Sans aucun jugement, Daniel Blancou redonne vie et parole à ces oubliés de l'histoire : un beau récit à lire et à transmettre.

    Marjorie

  • Une métamorphose iranienne

    20.00 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    En 2006, Mana Neyestani, dessinateur iranien, se représente lui-même en train de converser avec un cafard dans une revue pour enfants. Malencontreusement, l’insecte utilise un mot d’origine azérie, une minorité turque du nord de l’Iran opprimée depuis toujours par le régime central.
    Perçu comme l’humiliation de trop, ce mot déclenche une série sans précédent de manifestations et d’émeutes azéries. Mana et son éditeur sont immédiatement arrêtés, d’abord pour « leur sécurité », puis en tant que « fauteurs de troubles ». Incarcéré, l’auteur doit cacher son identité aux autres prisonniers, faire face aux menaces, aux accusations absurdes et à d’intenses interrogatoires…
    Ce récit autobiographique effrayant et kafkaïen, nous plonge dans l’univers carcéral d’un état totalitaire puis nous fait vivre la fuite et l’angoisse de tomber sur un passeur véreux.
    En un mot :
    Un album magnifique, une ode à la liberté qui marque et reste longtemps en mémoire.

    Stéphane

  • Les meilleurs ennemis ; une histoire des relations entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient t.1 ; 1783-1953

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Quel pari difficile que de retracer en bande dessinée l'histoire des rapports entre Etats-Unis et Moyen-Orient ! C’est ce qu’ont pourtant fait Jean-Pierre Filiu, spécialiste du monde arabe et David B., fondateur de la maison d'édition l'Association.
    Dans ce premier tome les auteurs reviennent sur le premier conflit américano-méditerranéen en 1792 et sur les démêlés diplomatiques complexes entre le jeune État fédéral, indépendant depuis 1783, et la Tunisie, l’Algérie, et la Libye. Ils abordent également des épisodes plus récents dont le rôle de la CIA en Iran dans le coup d’état contre Mohammad Mosaddegh, initiateur dérangeant de la nationalisation de l’industrie pétrolière iranienne.
    En un mot :
    Ce documentaire graphique, au dessin tour à tour réaliste et fantasque, critique la politique agressive de Washington sans pour autant sombrer dans l’antiaméricanisme primaire. Pari réussi !
     

    Ronan

  • Le visiteur du sud ; intégrale

    24.00 € Sur commande

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    Cette intégrale réunit enfin les deux tomes du témoignage que nous avions tant apprécié l’an dernier.
    Oh Yeong Jin relate ses deux années de chef de chantier en Corée du Nord dans le cadre d’une mission de partenariat Nord-Sud, nous faisant partager craintes, surprises et découvertes sur place: manque de moyens, matériel désuet, organisation désastreuse, formatage idéologique des ouvriers, etc... Il dresse un portrait ironique et parfois touchant des Nord-Coréens, égratignant férocement le régime absurde et déliquescent de Kim Il Sung, sinistre dirigeant obèse d’un peuple devenu rachitique, (l’armée coréenne à dû récemment baisser la taille minimale de recrutement des jeunes appelés nés pendant la famine de 1990 qui a fait plus d'un million de victimes).
    En résumé :
    Un témoignage important sur le pays le plus militarisé du monde, à l’économie exsangue, et dont on ne sait que peu de choses. Les récits dessinés sont justement entrecoupés d’informations historiques et culturelles complémentaires passionnantes ! 

    Stéphane

  • La guerre dans la BD ; personnages de fiction ou véritables héros ?

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : 
    Après « la propagande dans la bd », ce nouvel ouvrage des éditions Eyrolles propose un tour d’horizon des personnages, parfois héros de notre enfance, et des auteurs qui ont abordé, à leur manière, le thème de la guerre. On retrouvera bien sûr, les fameuses Tuniques Bleues de la guerre de Sécession, mais aussi, l’analyse des romans graphiques d’Art Spiegelman ou de Joe Sacco.

    En résumé :
    Une véritable petite encyclopédie illustrée, magistralement documentée, qui permettra de saisir, sous un angle neuf, l’impact que peuvent avoir les conflits armés sur leurs contemporains.

    Ronan

  • Saison brune

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    En 2006, Philippe Squarzoni publie DOL, plongée passionnante dans le milieu de la politique française au moment de la transition Chirac/Sarkozy. Mais en terminant l’écriture de cet album, un thème important manque : le bilan écologique des gouvernements Raffarin et Villepin.
    Ainsi est né ce nouvel album Saison brune qui voit l’ancien militant d’ATTAC nous entraîner au cœur du changement climatique. Cette enquête captivante foisonne d’informations sans jamais lasser et donne à réfléchir sur la direction que nous souhaitons aujourd’hui donner à nos sociétés afin « de prendre les mesures d’adaptation nécessaires pour affronter les bouleversements qui sont déjà inévitables»

    Marjorie

  • Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses ; ou comment j'ai cru devenir libraire

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :

    Arrivée depuis peu à Rennes, Leslie Plée se réjouit de décrocher aussi rapidement un CDI dans la librairie d'un espace culturel, de surcroît dans un domaine qui lui plaît. Mais elle déchante très vite car sa vie devient celle d'un manutentionnaire !« En tête de gondole, de la Kronenbourg pas de la Hoegaarden » autrement dit de la grosse cavalerie pas de la poésie ! Ce journal dessiné raconte l’expérience réelle de l'illustratrice et blogueuse Leslie Plée où se côtoient demandes incongrues des clients et réflexions déconcertantes des "chefs".

    En un mot :

    On se régale de cette chronique douce-amère qui dépeint avec vérité et humour l'univers des librairies de grande distribution où faire partager sa passion du livre n'y est pas toujours une sinécure.

    Marjorie

  • Cesare t.1

    Cesare t.1

    • Ki-oon
    • 21 Mars 2013
    • 9782355925078
    7.90 € Sur commande

    L'équipe libraire de Sciences Po vous conseille :

    En quelques mots :

    Vous avez aimé la série télévisée diffusée sur Canal +, voici le manga sur la célèbre famille Borgia (10 tomes parus en 2016) !
    Fuyumi Soryo signe une saga historique richement documentée autour de cette dynastie. L'histoire se concentre sur le fils Cesare Borgia et ses machinations contre les Medicis au sein de l'université de Pise.

    Notre avis :
    Le trait raffiné du dessin et la psychologie développée des personnages font de Cesare une série passionnante qui pourrait même convertir les réticents au genre !

    Coralie

  • Japon, un après ; 8 regards sur le drame

    19.99 € Sur commande

    Librairie des Sciences-Politiques vous conseille

    Notre avis :
    11 Mars 2011. Le Japon. Un séisme secoue le pays. S'ensuit un tsunami.
    Personne n’a oublié les images d'une vague emportant tout sur son passage, ne laissant derrière elle que désolation et visions irréelles que l'on croyait réservées à la fiction. Les éditions Kazé, spécialisées dans la publication de bandes dessinées japonaises ont souhaité rendre hommage aux victimes en proposant à huit auteurs de manga de partager leur ressenti et leur regard sur ce drame pour « rappeler qu'il y a tout juste un an, des milliers de gens ont été emportés en quelques instants ». L'on découvre ainsi huit histoires très différentes mais pleines de poésie et parfois d'humour où des héros ordinaires côtoient les victimes hébétées.
    En résumé :
    Une très belle initiative que ce recueil qui ravira autant les amoureux du manga que les néophytes, et dont l'intégralité des bénéfices sera reversée à la Croix rouge japonaise.

    Ronan

  • Castro (édition 2017)

    Castro (édition 2017)

    23.95 € En stock

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis :
    « Nous voulions édifier un paradis, nous avons construit une prison ! (…) Je ne le supporte plus ! les discours mensongers, la surveillance, les arrestations, les enfants qui hurlent des slogans ! »

    En inventant un personnage fictif, un journaliste allemand se rendant à la Havane en 1958 pour tenter d’interviewer Fidel Castro en pleine guérilla, Reinhard Kleist reconstitue l’histoire d’une révolution cubaine vue de l’intérieur. Tout d’abord ébloui et fasciné par le charisme, les discours enflammés, les idéaux marxistes de Fidel Castro, le jeune journaliste se retrouvera prisonnier d’une didacture.
    Très documenté, ce roman graphique en noir et blanc, au graphisme réellement saisissant, dresse un portrait du dictateur et de 50 ans d’histoire cubaine, suivant la trajectoire du journaliste engagé jusqu’à la fuite de tous ses proches en Floride.

    En un mot : 
    Une belle opportunité de (re) découvrir la révolution cubaine !

    Stéphane

empty