Le langage inclusif. pourquoi ? comment ?

À propos

"On ne nait pas femme, on la devient."


Telle est la phrase que Simone de -Beauvoir aurait écrite si, fille de l'école, elle n'avait assimilé les règles concoctées à partir du xviie siècle pour donner au "genre le plus noble" la place qu'il occupe aujourd'hui dans la langue française.


Contestée dès l'origine, longtemps négligée, imposée pour finir par des -institutions puissantes, cette entreprise a commencé d'être démantelée dans les pays francophones depuis une quarantaine d'années. Petit à petit, d'une -controverse à l'autre - et elles sont particulièrement vives en France -, la démasculinisation du français a ainsi fait des progrès notables : les titres de "chancelière" ou de "présidente du conseil", les mots "pharmacienne", "autrice", "compositrice" ont à nouveau droit de cité dans la langue.


Le travail se poursuit désormais plus largement avec le langage inclusif, qui intègre des exigences propres au temps présent, visant à réaliser l'égalité entre tous les êtres humains. Ce livre donne à la fois les bonnes raisons -d'approfondir cet effort, et les moyens simples qui sont à notre portée pour le soutenir.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres

  • EAN

    9791090062696

  • Disponibilité

    Disponible

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Eliane Viennot

  • Pays : France
  • Langue : Francais

ÉLIANE VIENNOT, professeure de littérature de la Renaissance à l'Université de Saint-Étienne, s'intéresse aux relations de pouvoir entre les sexes, à leur traitement historiographique et littéraire sur la longue durée (La France, les femmes et le pouvoir, 2006, 2008, 2016) et à leurs conséquences sur la langue française (Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! 2014 ; L'Académie contre la langue française, 2016).

empty