Tàpies, Saura, Millares ; l'art informel en Espagne

À propos

L'art informel (1945-1970) n'est pas un courant à l'essor limité, mais il est un style qui perdure. La réflexion engagée dans ce livre vise à repousser les limites historiques habituellement assignées à l'art informel (1945-1970) et à le considérer comme un style qui perdure. Il est montré ici que la question de l'informel a encore toute son actualité, car comment comprendre aujourd'hui l'art de Tàpies ou celui de Soulages ? L'analyse s'est nourrie de l'étude conjointe des oeuvres et des écrits des trois artistes espagnols dont l'abondance prouve, tout d'abord, que les peintres ont réfléchi à leur art et à leur pratique, et que peindre, c'est aussi interroger. Elle s'est appuyée également sur les travaux des critiques d'art à l'origine de la question de l'informel (Michel Tapié, Juan Eduardo Cirlot, Jean Paulhan).

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782842924676

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    16 638 Ko

  • Distributeur

    Numilog

Martine Heredia

Professeur agrégée d'espagnol en classes préparatoires, Martine Heredia est chercheur au Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains de l'université Paris-Sorbonne.

empty