Temps inquiets

À propos

Nous vivons aujourd'hui au temps de l'inquiétude, celle que suscitent les actes d'agression contre les juifs et le sentiment profond d'une remise en cause du pacte passé avec la République française. Comment en est-on arrivé là?? Faut-il y voir les effets de la porosité de l'interminable conflit israélo-arabe et la diffusion d'un antisionisme politique?? Est-ce la présence d'une forte population musulmane en mal d'intégration et, plus encore, les menaces d'un antisémitisme rouge-brun, alliées aux effets d'un fondamentalisme islamiste?? Il ne s'agit pas seulement de regarder en arrière. Dominique Schnapper rappelle ce principe selon lequel, dans notre histoire, les menaces contre les juifs ont de tout temps précédé le naufrage de la démocratie. Elle nous donne par sa réflexion les éléments pour combattre les passions mauvaises dès lors que l'intérêt commun succombe aux assauts des prétentions identitaires et pour nous permettre de nous accorder sur les fondements d'une culture commune. Sociologue, directrice d'études à l'EHESS, ancienne membre du Conseil constitutionnel, Dominique Schnapper est actuellement présidente du Comité des sages de la laïcité au ministère de l'Éducation nationale. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages de sociologie, notamment De la démocratie en France. République, nation, laïcité (Odile Jacob, 2017) et Puissante et fragile, l'entreprise en démocratie avec Alain Schnapper (Odile Jacob, 2020). 



Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités

  • EAN

    9782738152800

  • Disponibilité

    Disponible

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Poids

    1 034 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Dominique Schnapper

Née en 1934, Dominique Schnapper est la fille du philosophe et sociologue Raymond Aron (1905-1983) et l'épouse de l'historien d'art Antoine Schnapper (1933-2004).
Chef de travaux, puis maître-assistante à l'École pratique des hautes études, VIe section (devenue École des hautes études en sciences sociales en 1976) en même temps qu'elle était maître de conférences à l'Institut d'Études Politiques de Paris de (1972-1980), elle est directrice d'études à l'EHESS depuis 1981. Sa direction d'études, qui a porté de 1981 à 1995 sur « l'ethnosociologie des sociétés modernes » se concentre depuis 1995 sur « la sociologie de la citoyenneté ». Longtemps membre du Comité national du CNRS, elle a également été présidente de la Société française de sociologie. Elle est docteur honoris causa de l'université McGill de Montréal, elle a reçu le prix Balzan 2002 pour l'ensemble de son oeuvre.
Parmi les nombreuses missions qui lui ont été confiées, elle a été membre de plusieurs commissions nationales : sur la nationalité sous la présidence de Marceau Long (1987), sur la drogue, sous la présidence du Professeur Henrion (1994), sur le service national sous la présidence de Jean Picq (1995) et sur l'Éducation sous la présidence de Roger Fauroux (1995-1996).
Elle a été membre du Conseil constitutionnel de mars 2001 à mars 2010.

empty