La Démocratie des conseils

À propos

Communes, comités, conseils, assemblées révolutionnaires : le tournant du XIXe au XXe siècle charrie des expériences qui, au-delà de leur importance pour le mouvement ouvrier, inventent des composantes de la théorie démocratique aussi riches que sous-évaluées. En se situant en extériorité vis-à-vis de l'Etat, ces événements contribuent à une définition moderne de la démocratie radicale, envisagée comme autogouvernement ou démocratie par en bas. Par les principes qu'elle invente, la démocratie des conseils se donne pour horizon la déprofessionnalisation de l'activité politique et sa réintégration au coeur des activités sociales. Par son articulation originale entre destruction de la domination et reconstruction institutionnelle, elle expérimente une stratégie de transformation sociale aussi fertile que fragile. Par son rapport à l'organisation et à la représentation, elle démontre enfin que la démocratie est d'abord et avant tout un geste libérateur contre la tentation du chef. Bien qu'occulté par la tradition socialiste, le courant conseilliste issu de cette période élabore une pensée originale, qui reste d'une grande actualité pour qui s'intéresse aux formes modernes de la transformation sociale et démocratique. Plus que tout autre chose, cet ouvrage se veut donc une interrogation sur la signification profonde de la démocratie. Il ambitionne de combler une double insatisfaction : insatisfaction relative au flou qui entoure les théories d'une démocratie « approfondie » (participative, délibérative, radicale, etc.), et insatisfaction relative à la distance séparant ces théories des pratiques sociales qui ont concrètement expérimenté l'élargissement de la démocratie.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique > Epoque contemporaine

  • EAN

    9782252041147

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    412 Pages

  • Poids

    993 Ko

empty