Shangaï connexion

À propos

En 1941, six mille Juifs de Pologne munis de visas 
de fortune traversèrent la Russie par le Transsibérien 
pour gagner Kôbé au Japon, puis le ghetto de Shanghai 
occupé par l'Armée impériale. Là, le colonel SS 
Josef Meisinger, surnommé le « boucher de Varsovie », 
voulut les faire exterminer par ses alliés japonais.Cette odyssée tragique et peu connue sert de toile de 
fond aux nouvelles mésaventures de Gilbert Woodbrooke. 
Recherché par la police anglaise et réfugié à 
Lyon, le photographe profite de son séjour pour retrouver
 la trace de son grand-père, journaliste antifasciste 
mystérieusement disparu en France. Sa disparition 
pourrait avoir un lien avec une jeune résistante lyonnaise,
 rescapée des camps de la mort... où exerçait un 
certain Dr Claus Neuberg, responsable à Ravensbrück 
d'un programme de stérilisation des détenues.Après Lolita complex et Sexy New York, Romain 
Slocombe rend hommage, entre rêve et cauchemar,
 au cinéma expressionniste allemand et achève, avec 
Shanghai Connexion, le portrait d'un Occident « stérilisé » 
par la guerre, les génocides et le choc des idéologies 
totalitaires.« Le talent de l'auteur tient en haleine un lecteur sonné. » 
François Busnel - L'Express

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782213646367

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    544 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Romain Slocombe

Photographe, cinéaste, peintre, illustrateur, traducteur et écrivain, Romain Slocombe réconcilie depuis plus de trente-cinq ans le roman noir, l'avant-garde artistique et l'univers underground de la contre-culture américaine et japonaise. Son intérêt pour la question de la violence, y compris sous la forme ultime de la torture, dans le cadre intime ou historique, a ceci d'unique qu'elle ne sombre jamais dans la morbidité. C'est avec une sérénité parfaite et un humour élégant, très british, que Romain Slocombe aime aborder des sujets graves en créant des univers minutieusement extraits de son imagination sans limite. Il s'offre le paradoxe d'une écriture documentée et de sujets très contemporains, notamment ceux de la fascination du féminin, du rapport entre image et écrit, de la proximité de la civilisation occidentale ou japonaise et du monstrueux. Sa tétralogie La Crucifixion en jaune, publiée chez Gallimard, a rencontré un grand succès critique et public, et les expositions de ses ½uvres photographiques l'ont fait connaître dans le monde entier. Auteur de polars accompli (Envoyez la fracture, Mortelle résidence) et spécialiste incontesté de l'imagerie japonaise, sa longue collaboration avec Roland Jaccard (culminant avec Sugar Babies et Suite viennoise) a mis en lumière sa singularité dans le panorama littéraire français. Éclectique savant dans une époque qui ne connaît que les dilettantes zappeurs, il peut fièrement revendiquer ses héritages, de Topor à Huysmans en passant par Chesterton ou Jack O'Connell. En quarante ans de travail, il s'est forgé une place à part dans les meilleures maisons d'édition françaises : Gallimard, Fayard, les Presses Universitaires de France.

empty