Histoire d'Angleterre, XVIe-XVIIIe siècle

About

Ce vaste panorama de l'histoire anglaise à l'époque moderne, de la Réforme religieuse à la révolution industrielle, associe des approches économiques, sociales, religieuses et culturelles. Sont évoqués la critique de la whig history, l'impact de la sociologie allemande, les débats entourant l'adoption récente du terme uniforme d'Ancien régime pour cerner les sociétés passées.   * Si l'Angleterre avait déjà connu des rois autochtones ou qui avaient coupé toute attache avec l'étranger avant Hastings, la conquête normande plaça le territoire anglais sous la domination de nobles et de rois d'origine française davantage tournés vers le continent que vers leurs possessions d'outre-Manche. L'Angleterre se considère désormais comme une nation et se lance dans la conquête de l'île et de l'Irlande. La guerre en France puis la guerre civile avaient en effet affaibli la mainmise sur les Irlandais et les Ecossais, presque entièrement soumis au temps d'Edouard Ier. Le XVIe siècle débute, outre l'abandon antérieur des prétentions dynastiques, par la rupture avec Rome initiée par Henri VIII, en dépit du rapprochement initial avec la papauté. A cette double rupture stratégique et religieuse s'ajoute un nouvel horizon, l'aventure américaine, et une transformation politique sans précédent, la révolution. Si le pouvoir royal n'est pas toujours respecté en Europe, par exemple dans les Provinces-Unies, le cas anglais est unique parce qu'il est bien un choix de régime plutôt qu'une révolte nationale ou religieuse. L'étude des révolutions anglaises sera d'autant plus enrichissante pour l'historien qu'elle sera menée en même temps que celle de la monarchie française, car le même conflit entre le roi et les parlementaires - sans négliger le rôle des circonstances propres à chaque pays - y connut une issue radicalement différente. L'histoire de l'Angleterre est aussi celle d'une formidable transformation qui débuta lors des guerres de la fin du XVIIe siècle contre la France. L'Angleterre y trouva en effet un statut de grande puissance qu'elle avait depuis longtemps perdu et connut un essor démographique et économique sans précédent, qui fit d'un petit royaume sous-peuplé et réduit à un rôle d'appoint la première puissance d'Europe après la défaite de la France révolutionnaire. Car ce livre est aussi l'étude de la société et de l'économie anglaise, la genèse du modèle dominant au cours du XIXe siècle, en rupture avec les solutions continentales.


Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Europe


  • Authors

    Bernard Cottret

  • Publisher

    PUF

  • Distributeur

    Flammarion

  • Publication date

    01/01/2015

  • Collection

    Nouvelle Clio

  • EAN

    9782130738053

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    2 611 Ko

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.

Bernard Cottret

Bernard Cottret, membre senior de l'Institut universitaire de France, enseigne l'histoire des civilisations anglo-saxonnes à l'université de Versailles-Saint-Quentin. Moderniste internationalement connu, spécialiste des cultures anglaise et américaine, et aussi du protestantisme, il a publié des biographies de Calvin et de Rousseau, d'Henry VIII et de Cromwell, et des essais sur l'édit de Nantes et la Réforme protestante.

empty