Caravansérail

À propos

Au début du vingtième siècle, la rencontre d'un colonel anglais excentrique transforme Samuel Ayyad, un jeune Libanais aventureux, en une sorte de condottiere guerroyant au Darfour et au Kordofan, aux confins du Soudan et du Tchad. Un jour, sa route croise celle d'un compatriote qui transporte à travers déserts et savanes, démonté et chargé à dos de chameau, un petit palais arabe qu'il espère vendre à quelque roitelet africain épris de faste. Samuel lui achète son encombrant bagage, avec l'idée de le ramener à Beyrouth. Mais entre-temps, la Première Guerre mondiale a éclaté, et avant de revoir son Ithaque, notre moderne Ulysse vivra une Odyssée qui le mènera, à la tête de la caravane portant son palais en pièces détachées, entre pillards et patrouilles ottomanes, le long du Nil puis à travers l'Arabie et la Syrie soulevées par Fayçal et Lawrence, jusqu'aux neiges du Mont Liban.Ce roman s'est vu décerner le prix Tropiques 2008 de l'Agence française de développement.Charif Majdalani est né en 1960 à Beyrouth. Directeur, en cette ville, du département de Lettres françaises de l'Université Saint-Joseph, il avoue un goût prononcé pour le baroque et le métissage des cultures. Il est l'auteur d'un premier roman remarqué, Histoire de la Grande Maison paru en 2005 au Seuil.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782021006773

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Copy

    No

  • Print

    No

  • Share

    Authorized with restriction

  • Share count

    6 devices

  • Poids

    307 Ko

  • Distributeur

    Média Diffusion

  • Support principal

    ebook (ePub)

Charif Majdalani

Charif Majdalani, né en 1960 à Beyrouth, a fait ses études supérieures en France, pendant la guerre civile libanaise (thèse à Aix, en 1993, sur Antonin Artaud). Il a été un des collaborateurs de la revue L'Orient-Express dirigée par le journaliste assassiné Samir Kassir. Il est actuellement chef du département de Lettres françaises de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth. Il avoue un goût prononcé pour le baroque et le métissage des cultures, sur lequel il a d'ailleurs écrit un Petit traité des mélanges.

empty