Revue vingtieme siecle n.98 ; ombres portees de mai 68

Conseiller

Liste

Donner un avis :

Une " ombre portée ", nous dit littré, c'est "toute ombre qu'un corps projette sur une surface et l'imitation qu'on en fait dans un dessin ". Le " corps ", ici, c'est l'événement de mai 68 lui-même, dans sa polyphonie et sa cacophonie, ses promesses et ses échecs. la " surface " ? la société française depuis 1968. mais aussi une france prise sous l'effet, antérieur aux " événements " eux-mêmes, de ces " sixties ", si vivaces ...en mémoire aujourd'hui. l'" imitation " ? c'est le souvenir, médiocre ou exalté, la reconnaissance difficile ou la célébration à tout hasard d'un mai toujours jalousement évoqué. Le " dessin "oe c'est le travail de l'historien. celui-ci porte, dans ce dossier, sur la jeunesse, la politique et le travail ; la dérision, la presse, le corps et la culture ; la génération, enfin : autant de marques et de traces, remises en situation historique.

Autres informations

  • EAN 9782724631012
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 278 pages
  • Longueur 24 cm
  • Largeur 17 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 490 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)


empty